Jaeger-Lecoultre et le nombre d'or

La manufacture suisse rend hommage à la fascinante formule mathématique, qui a guidé le design original de sa célèbre Reverso.

La Reverso Tribute Chronograph doit son élégance au nombre d’or et sa majesté au même métal précieux.
La Reverso Tribute Chronograph doit son élégance au nombre d’or et sa majesté au même métal précieux. Heures et minutes se lisent sur ses deux faces, tandis que le chronographe avec compteur rétrograde s’utilise au verso. Un cadran entièrement squeletté y dévoile la superbe complexité du calibre 860 à remontage manuel. Version or rose sur bracelet cuir. ©DR

Quintessence de la montre rectangulaire, la Reverso a été créée en 1931, en plein essor du mouvement Art déco, qui fit aimer les motifs géométriques, les formes anguleuses et les lignes épurées. L’ingénieuse montre réversible n’incarnait pas seulement les goûts de son époque moderniste, elle puisait – et puise encore aujourd’hui – l’équilibre de ses proportions dans le «nombre d’or».

Ce nombre magique venu de l’Antiquité est considéré comme la clé de la beauté et de l’harmonie. Désigné par la lettre grecque phi, il représente un rapport de proportions (1/1,618) qu’on retrouve dans la nature, mais aussi les arts ou l’architecture. Toute forme qu’il gouverne nous paraît d’emblée d’une esthétique parfaite. Signe du destin : l’année de la conception de la Reverso coïncida avec la publication d’un ouvrage dédié aux mystères du nombre d’or.

Jaeger-LeCoultre : plus près des étoiles

Œuvre de Matila Ghyka, prince roumain, philosophe et mathématicien, le livre relève les nombreuses façons dont cette proportion peut être trouvée dans les spirales d’un coquillage, la disposition des pétales d’une fleur ou, à l’échelle infiniment plus grande, dans la forme des galaxies. Matila Ghyka aurait pu y ajouter la Reverso, qui exprime à merveille ce principe en horlogerie. Les proportions du nombre d’or demeurent encore le point d’ancrage de la collection et de ses nouveaux modèles en 2023.

La Reverso ayant été l’une des premières montres développées spécialement pour la pratique d’un sport (le polo), Jaeger-LeCoultre ravive ses origines avec la complication sportive par excellence : le chronographe. Esprit d’invention oblige, il s’agit d’un chronographe rétrograde associé à un double affichage de l’heure au recto et au verso.

Côté face, l’élégance discrète du cadran soleillé de la nouvelle Reverso Tribute Chronograph ne laisse rien présager de la complexité mécanique qui se dévoile côté pile. Seul indice, la présence de poussoirs aussi rectilignes que le boîtier d’or ou d’acier. Une fois retourné, le garde-temps révèle le mécanisme du chronographe, mis à nu par un cadran entièrement squeletté.

Côté face, le cadran de la version acier allie codes traditionnels de la Reverso Tribute et esprit contemporain d’une tonalité bleu-gris à base d’oxyde de titane.
Côté face, le cadran de la version acier allie codes traditionnels de la Reverso Tribute et esprit contemporain d’une tonalité bleu-gris à base d’oxyde de titane. Seuls les discrets poussoirs annoncent la présence d’un chronographe au verso. Les secondes s’y mesurent au centre et les minutes via l’indicateur rétrograde à 6 heures. ©DR

Ce nouveau calibre à remontage manuel multiplie les défis : abriter les indications circulaires du chronographe au sein d’une montre carrée en leur assurant une lisibilité optimale, alimenter deux jeux d’aiguilles dans des directions opposées pour afficher les heures et minutes sur les deux faces et, enfin, offrir une réserve de marche de 52 heures malgré le besoin élevé d’énergie de la complication. Selon le principe d’intégrité cher à Jaeger-LeCoultre, le mouvement est, lui aussi, rectangulaire.

calibre 860 Jaeger-LeCoultre à remontage manuel
Rectangulaire et construit pour s’ajuster parfaitement à un boîtier de moins de 12 mm d’épaisseur, le calibre 860 Jaeger-LeCoultre à remontage manuel alimente en énergie l’affichage de l’heure recto-verso et l’activité du chronographe. Réserve de marche : 52 heures. ©DR

Bien que complexe et réunissant pas moins de 300 composants dont une roue à colonnes, le calibre 860 respecte pleinement la finesse esthétique très prisée par la clientèle de la manufacture. Pour en réduire l’épaisseur, les horlogers ont trouvé une astuce : préférer un embrayage horizontal à l’embrayage vertical, plus conventionnel. Ce changement d’architecture interne laisse les commandes du chronographe tout aussi fluides et rapides. Les connaisseurs apprécieront !

La Reverso : L’éternelle volte-face

INFOS

www.jaeger-lecoultre.com

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...