Au Japon, un café à siestes a ouvert ses portes

Un café d’un nouveau genre a ouvertses portes le temps de quelques jours au pays du Soleil-Levant : un café avec des lits à près de 8 500 euros pour faire la sieste après son déca.

Noémie Schetrit
Un déca et au dodo !
Un déca et au dodo !

Le Japon est connu pour ses cafésparticuliers : aprèsles «mayonnaise cafés», les « cafés à chats», «à hérissons» et même «à hiboux»-pour ne citer qu'eux-, voici les «cafés à siestes». Etdessiestes à prix d'or. Le café Nescafé Harajuku dans le quartier de Shibuya à Tokyovous propose d'aller piquer un petit somme après votre café sur l'un des lits électriques proposés, valant jusqu'à 9 000 dollars (environ 8 300 euros). C'est dans le cadre d'une collaboration entre Nescafé et France Bed, à l'occasion de la Journée mondiale du sommeil (17 mars) que ce café japonais propose ses lits à essayer pour une durée de 2 heures maximum. Il fermera ses portes (lits) le 26 mars.

Lire aussi >Tom Hanks bichonne les journalistes de la Maison Blanche avec du café

d4158-53-114720-0

Pour pouvoir y siester, chaque client doit au préalable prendre de quoi grignoteravant de recevoiravec une tasse de décafféiné gratuite. Avec chaque lit, estmis à disposition des livres, un casque audio Sony «Hi-Res»et une lumière connectée Philips «Hue». Après chaque sieste, est ensuiteservie aux clients une tasse de café gratuite pour les rebooster.

Lire aussi >Lille accueille le premier bar à chiens d’Europe

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...