Pourquoi les médias du groupe IPM (dont Paris Match Belgique) font le pari de l'investigation

La publication de notre dossier sur les contrats secrets du Big Pharma constitue le point de départ d’un grand rendez-vous d’information.

Frédéric Loore, responsable du Pôle Investigation d’IPM
IPM et la DH font le pari de l'investigation
IPM et la DH font le pari de l'investigation ©Copyright (c) 2016 Shahril KHMD/Shutterstock. No use without permission.

En 2023, le journalisme est-il encore le moyen le plus fiable de rapporter l’information ? Nombre de citoyens sont convaincus que ce n’est plus le cas ou, à tout le moins, en doutent sérieusement. Pire, ils perçoivent les médias d’information et les journalistes comme, au choix, partisans, élitistes, conformistes, déconnectés du réel. Cette défiance envers la presse n’est pas singulière, toutes les institutions sont aujourd’hui concernées.

Il reste que le procès récurrent fait à notre profession vise son manque d’indépendance supposé par rapport aux puissances d’argent, aux pouvoirs établis et aux agents d’influence de toutes sortes. En clair, nous autres, journalistes, sommes accusés de ne plus exercer suffisamment notre vocation première de contre-pouvoir.

Lire aussi: 3,2 milliards d'euros de médicaments sous contrats secrets en Belgique: un système opaque détourné par l'industrie pharmaceutique

Conscient de cette grave crise de confiance, les médias du groupe IPM (La Libre, La DH, L’Avenir, Paris Match, Moustique, LN24) entendent réaffirmer leur attachement à un journalisme farouchement indépendant et pugnace, un journalisme qui soit un service de phares et balises.

Par conséquent, au travers de la création d’un pôle d’enquêtes réunissant des journalistes de chacun de nos titres, nous souhaitons faire le pari de l’investigation, c’est-à-dire le pari de l’exigence, de la curiosité et de l’exactitude.

L’ambition de ce Pôle Investigation, grâce à la réalisation d’enquêtes exclusives, c’est d’assumer pleinement notre rôle de chien de garde d’une démocratie piratée par la désinformation, mais également celui de chien guide au service de l’intérêt général.

Se montrer incisif, pratiquer l'indiscrétion, aller là où d'autres ne vont pas, refuser le prêt-à-penser, faire bouger les lignes, bousculer l'infosphère, voilà ce qui s'affiche au fronton du Pôle Investigation, inspiré par la devise du Washington Post : "La démocratie meurt dans les ténèbres".

La publication de notre dossier sur les contrats secrets du Big Pharma constitue le point de départ d’un grand rendez-vous d’information auquel vous serez désormais conviés régulièrement.

Vous pouvez également contribuer à cet effort investigatif en contactant le Pôle de manière confidentielle et sécurisée via cette adresse : investigation@ipmgroup.be

One,Euro,Coins,As,Pills,In,Medical,Blister,Pack,,3d
©Shutterstock
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...