Chiara Ferragni : Sa robe trompe-l'oeil suggérant qu'elle est nue retourne le Festival de Sanremo

Une naked dress qui a fait son petit effet.

Chiara Ferragni au 73e Festival de Sanremo.
Chiara Ferragni au 73e Festival de Sanremo. ©Sanremo

Ce mardi 7 février, Chiara Ferragni était la maîtresse de cérémonie de la73e édition du Festival de Sanremo. L’influenceuse aux 28,6 millions de followers est apparue en tenue d’Ève à l’occasion de cette grande soirée qui célèbre la musique italienne. L’événement se tenaitau Théâtre Ariston. Pour l’occasion, l’italienne avait revêtue d’une robe Dior sur-mesure façon trompe-l’oeil qui donnait l’illusion qu’elle était seins nus sur scène.

L'épouse de Fedez s'est-elle inspirée de Rita Ora et de ses légendaires robes transparentes topless ? En réalité, la robe de Chiara n'est transparente qu'en apparence. La poitrine et le ventre que l'on aperçoit sur la robe sont en fait dessinés, provoquant une illusion de nudité. Baptisée «robe sans vergogne», cette création est en fait plus engagée qu'elle ne le laisse paraître. L'influenceuse écrit en légende de la photo : «L'objectif derrière ce look est de mettre en lumière les droits des femmes et leur droit à disposer de leur corps. Et d'attirer l'attention sur le fait qu'on continue à commenter et questionner le corps féminin et ce que les femmes en font «.

Une robe engagée

Dans sa photo publiée sur Instagram, elle compare ainsi sa carrure au célèbre tableau représentant Ève nue tenant une pomme dans sa main. «Cette robe nude, réalisée dans l'atelier Haute Couture de Dior, utilise une broderie en trompe l'oeil reproduisant le corps de Chiara Ferragni libéré de la honte qui a toujours été imposée aux femmes, et ce depuis Eve», peut-on également lire. Non, le corps des femmes n'est ni un péché, ni un objet de désir, mais une chose dont elles disposent librement et à leur guise. «L'illusion de la nudité vise à rappeler aux femmes qu'elles ont le droit d'agir comme elles le veulent sans avoir à se sentir jugées ou coupables. Que si elles décident de montrer leur corps et de se sentir sexy, cela n'autorise personne à justifier les violences commises par les hommes ou minimiser leurs fautes».

Durant la même soirée, Chiara Ferragni s'est également affichée avec une robe d'un blanc immaculé sur laquelle était brodé les insultes qu'elle avait reçues sur Internet à propos de son apparence. Un joli coup de maestro.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...